Nous avons déjà évoqués ici les fenêtres solaires et la technologie innovante développée par nos amis d’Aix-en-Provence, Sunpartner Technologies. Le procédé n’en est plus au stade du prototype et les applications, comme les installations, se multiplient.

Ainsi, à Aix-en-Provence bien sûr, le tout nouveau technopole de l’Arbois, baptisé TheCamp et inauguré en septembre 2017, accueille deux bâtiments équipés de la technologie de vitrage photovoltaïque de Sunpartner. Le campus d’innovation dédié à la ville de demain et à la transformation numérique abrite deux solutions de la startup : un garde-corps solaire semi-transparent, sur une des terrasses à l’entrée du site de sept hectares. D’une superficie totale de 10 m², ce garde-corps intègre des vitrages photovoltaïques semi-transparents WYSIPS Design Glass. En tout, 20 modules solaires d’une transparence de 10% composent cet ensemble, les câbles et connectiques sont intégrés dans la main courante et dans la structure bois. L’énergie produite par ces vitrages est injectée dans le réseau électrique du bâtiment en vue d’être autoconsommée.

Par ailleurs, 4 fenêtres intelligentes, autonomes et connectées, sont installées sur la façade sud de la Pop-up House de thecamp. Appelée Horizon, cette fenêtre est une solution « trois en un » permettant de réunir dans un même produit une fenêtre, un brise-soleil et un store intérieur. Connectée, elle peut être pilotée à distance via un smartphone, une télécommande, ou le système de gestion technique du bâtiment. Les capacités opacifiantes d’« Horizon » et son pilotage en temps réel permettent d’économiser jusqu’à 30% de la consommation d’énergie d’un bâtiment, en diminuant notamment les effets de surchauffe et en permettant une gestion efficace de la climatisation.

Toujours à Aix, Sunpartner vient de livrer 12 fenêtres Oline qui ont été posées sur le siège social de l’entreprise Phlox, spécialisée dans le rétro éclairage industriel.
Ces fenêtres avec vitrages à teinte dynamique alimentés par du verre photovoltaïque Design Glass viennent remplacer des stores extérieurs qui se détérioraient avec le vent.
L’opacité des vitrages photovoltaïque semi-transparent, posés sur deux des façades du bâtiment, peut être ajustée en fonction de la luminosité extérieure.

Enfin, en décembre dernier, Sunpartner a lancé avec deux autres industriels français spécialistes du solaire souple et du vitrage intelligent (les nantais d’Armor et les lyonnais de Vision-Systems) le projet Solar Smart Mobility qui vise à intégrer des films photovoltaïques aux surfaces vitrées des véhicules de transport de tous types (automobile, bus, tramways, ferroviaire, aéronautique, véhicules industriels ou de loisir) pour produire une électricité destinée à leur consommation. Soutenu par l’Ademe, ce programme d’une durée de trois ans, représente un investissement de 5,5 millions d’euros.
Une filière solaire française est en train d’émerger !

Posts similaires:

  • Les fenêtres solaires
    Sujets traités > CES 2017, Engie, films photovoltaïques, Heliatek, SunPartner Technologies, Vinci Construction, Wysips

  • Un smartphone photovoltaïque
    Sujets traités > Atelier Haute Communication, écran solaire, MERIDIIST INFINITE, photovoltaïque, SunPartner Technologies, Tag Heuer, vitre solaire, Wysips

  • Des films solaires organiques
    Sujets traités > Armor, beautiful light project, films solaires organiques, François Barreau, nantes, polymères

Be Sociable, Share!