Un nouveau forage dans le Dogger va permettre d’alimenter 7500 équivalents logements de Villiers-le-Bel avec une eau préchauffée à 67°C…

Pour la commune francilienne, la géothermie n’est pas une nouveauté. Villiers-le-Bel dispose déjà de deux puits forés dans les années 80 et qui alimentaient déjà un réseau de chaleur. Mais les tuyaux se sont corrodés et les deux puits ont perdu de leur efficacité. Coriance a donc foré, en septembre 2017, un nouveau puits à plus de 2 kilomètres de profondeur et va utiliser les deux forages existants pour la réinjection.

L’eau du Dogger est pompée à 67°C, les calories sont transférées via un échangeur au réseau de chaleur de 10 km qui dessert, avec plus d’une centaine de points de livraison, plus de 7500 équivalent logements, essentiellement à Villiers-le-Bel mais aussi à Gonesse. L’eau pompée est ensuite réinjectée dans la nappe souterraine, à une température de 45°C.

Cette réalisation permet permet aux foyers desservis de bénéficier, sur leur facture de chauffage et d’eau chaude sanitaire, d’une TVA à 5,5% (contre 20% pour le gaz). La mairie annonce une mise en service du nouveau puits pour la fin 2018. Enfin, à l’issue du chantier de forage, 1 300 élèves des écoles de deux communes, Villiers-le-Bel et Gonesse, ont pu visiter les installations et découvrir cette énergie verte venue de la terre.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!