Cultivée sans engrais ni pesticide, cette graminée est aussi une solution de chauffage durable : en Eure-et-Loire, le château et la ferme de Vauventriers sont ainsi alimentés, via un réseau de chaleur, par une chaudière de 300 kW alimentée exclusivement par le miscanthus cultivé sur place.

Le 26 février 2016, Emmanuel de Maupéou inaugure, au château de Vauventriers, un réseau de chaleur enterré de 360 mètres, qui dessert le château et huit logements à l’intérieur de la propriété, soit 3000 m2 habitables. Ce réseau est alimenté par une chaudière KSM biomasse de 300 kW, qui brûle exclusivement du miscanthus. Le bâtiment historique qui regroupe ferme et château est aussi le siège de NovaBiom, l’entreprise créée par Emmanuel de Maupéou il y a une dizaine d’années pour commercialiser le miscanthus. La boucle est bouclée.

C’est donc en toute logique que l’entrepreneur a préféré, pour son chauffage, la graminée écologique au gaz naturel. L’investissement, qui comprend l’achat de la chaudière et l’installation du réseau de chaleur est de 195 000 € mais il sera amorti en huit ans. Restera le coût du combustible : 4000 € par an pour le miscanthus produit sur la ferme, contre 25 000 € pour le gaz. Enfin côté environnement, le miscanthus est imbattable : sa culture ne nécessite ni traitement ni engrais, sa récolte est simple et il est utilisé directement, sur place, et sans aucune transformation.
Qui dit mieux ?

Posts similaires:

Be Sociable, Share!