Des chercheurs français sont parvenus à transformer le CO2 en méthane !
Marc Robert et Julien Bonin, deux chercheurs du Laboratoire d’électrochimie moléculaire (LEM) de Paris-Diderot sont parvenus, dans le cadre de recherche fondementale, à mettre au point un système liquide dans lequel, grâce à la lumière du soleil et une molécule à base de fer, le CO2 se transforme progressivement en méthane.

Au cours du processus, la molécule de CO2 perd progressivement ses atomes d’oxygène qui sont remplacés par des atomes d’hydrogène, stockant au passage de l’énergie sous forme de liaisons chimiques. Cette transformation, dite « réaction de réduction », permet d’obtenir une variété de composés allant du monoxyde de carbone et de l’acide formique (des matières premières clés pour l’industrie chimique) au méthanol (un carburant liquide), puis enfin au méthane. Publiés dans la revue scientifique Nature du 17 juillet 2017, ces travaux ont largement attiré l’attention. Les enjeux sont colossaux puisqu’ils permettraient potentiellement de faire du CO2 une ressource substituable aux énergies fossiles.

Les chercheurs français du LEM ne sont pas les premiers à avoir mis au point un catalyseur du CO2, mais ils sont les seuls à obtenir la réduction complète du CO2 en CH4, à pression et température ambiante, sans utiliser de métaux rares et précieux et avec la lumière solaire comme seule source d’énergie.
Et si le principal gaz à effet de serre, responsable du changement climatique, devenait le carburant de demain ? « C’est un cycle circulaire du recyclage du CO2 » renchérit Julien Bonin, un des chercheurs du LEM à l’origine de la découverte, tout en tempérant nos ardeurs : il faudra au moins 15 ans avant de trouver des applications industrelles à ce procédé. D’ici là nous ferions bien de réduire sérieusement nos émissions de gaz à effet de serre…

Posts similaires:

Be Sociable, Share!