panneaux-photovoltaique-a-mafate

Au cœur du parc national de La Réunion, dans le spectaculaire cirque de Mafate, un hameau isolé tire son électricité du soleil, même les jours de pluie. Comment ? Grâce à un système de stockage associé à des batteries à hydrogène.

Développé par EDF, ce système repose sur une technologie baptisée SAGES ((Smart Autonomous Green Energy System), développé par la start up française Powidian. Dans le petit hameau isolé de La Nouvelle, les bâtiments de l’école sont équipées de panneaux photovoltaïques. L’énergie produite est soit stockée à court-terme dans une batterie Lithium-Ion, soit convertie par électrolyse en hydrogène pour un stockage longue durée. En cas d’absence durable de soleil, une pile à combustible transforme l’hydrogène en électricité et l’injecte sur le micro-réseau qui alimente, outre l’école, le dispensaire et la maison de l’ONF. Cette expérience, lancée en avril 2017, pourrait bien déboucher sur l’alimentation de la totalité des villages isolés du cirque de Mafate, se substituant ainsi totalement aux groupes électrogènes et à l’essence.

POWIDIAN

La Réunion dispose déjà à Saint André d’un dispositif de stockage d’énergie impressionnant, une pile sodium-soufre (NaS) d’1 MW qui est déjà capable d’injecter sur le réseau l’énergie d’origine renouvelable qui devrait, dès 2020 représenter la moitié de sa production électrique. L’ile de l’océan indien envisage de remplacer bientôt cette batterie par un parc de stockage de 5 MW. Largement de quoi atteindre l’autonomie énergétique qu’elle vise pour 2030 !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!