le-bassin-ludique

Tout nouveau tout beau ! Le centre aquatique AquaViva qui vient d’ouvrir ses portes à Embrun ce 19 juillet 2017 chauffe ses bassins grâce à la géothermie !

Inauguration Embrun

7,4 millions d’euros et deux ans de travaux ont été nécessaires pour transformer l’antique piscine municipale d’Embrun, dans les hautes-Alpes, en centre aquatique intercommunal moderne avec bassins de nage, toboggans, jacuzzi, rivière à contre courant, jets d’eau, aquabike, sauna, hammam…

le-pentagliss-a-trois-pistes

Ludique, le centre aquatique est aussi écologique : avec un chauffage de l’eau des bassins par la géothermie basse température. « Nous avons, avec nos partenaires, dont la société Hydroforage, réalisé un doublet géothermique dans la nappe de la Durance, à une trentaine de mètres de profondeur », explique Yves Berthalon, co-gérant de la SARL Géosynergie. « Cette nappe est exposée à un marnage saisonnier important, directement lié au niveau du lac de retenue d’eau de Serre-Ponçon. L’eau est presque affleurante lorsque le lac est à son maximum mais en hiver elle descend facilement à une vingtaine de mètres de profondeur », poursuit l’hydrogéologue.

SCHEMA FORAGES 2

SCHEMA TECHNIQUE 2

Autre signe particulier de cette géothermie sur nappe, la température de l’eau qui ne dépasse pas une dizaine de degrés (et qui est est même plus fraiche en été qu’en hiver, du fait de la fonte des glaciers !). « Ce qui compte ce sont les degrés qu’on récupère, pas la température de la nappe. Si on pompe de l’eau à 10°C et qu’on la rejette à 5°C, on a recupéré 5° C qui suffisent à alimenter les pompes à chaleur chargées de chauffer l’eau du centre aquatique » précise Yves Berthalon. Enfin le débit de pompage, autre élément clé d’une géothermie réussie, est largement suffisant avec 80m3/heure de débit minimum garanti, avec parfois le double quand la nappe est très haute (la règulation se fait alors en diminuant le temps de pompage). Même si la géothermie couvre 80% des besoins en chaleur, une chaudière à gaz a été maintenue, essentiellement en secours.

Les travaux se poursuivent pour les espaces extérieurs du centre AquaViva qui sera totalement achevé à l’été prochain. Et qui disposera peut-être d’une source d’énergie supplémentaire si la municipalité d’Embrun renouvelle le parc de panneaux solaires thermiques de son gymnase qui chauffaient autrefois l’eau des toboggans de la piscine municipale aujourd’hui remplacée. Ceux-ci pourraient, si le budget de la ville permet de tels travaux supplémentaires, chauffer l’eau chaude sanitaire du nouveau centre aquatique… De quoi améliorer encore la performance énergétique de cet équipement !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!