Biofabrication 62750

A Loos-en Gohelle, dans les Hauts-de-France, Bio Fabrication 62750 transforme le marc de café en granulés de chauffage.


6MEDIA mod_lisa_loosengohelle_instantM

A l’origine de ce projet, Roger Essono, ingénieur automobile, qui a fondé l’association Bio Fabrication 62750 (c’est le code postal de Loos-en-Gohelle) pour développer son procédé à la fois écologique et social.

« Le pouvoir calorifique du marc de café est deux fois supérieur au granulé de bois » explique l’ingénieur qui précise que ce sont les foyers les plus démunis qui ont le plus de mal à se chauffer. Du coup, avec ses associés et amis Jean Emmanuel Klupsh et Jean Tsanga, il compte vendre ses granulés écologiques 20% moins chers que les granulés de bois. Et favoriser l’insertion. L’association Bio Fabrication 62750 s’inscrit en effet dans l’économie sociale et solidaire et souhaite créer vingt-deux emplois dédiés aux chômeurs de longue durée.

Loos-en-gohelle – Navi Radjou : l'innovation frugale from Loos-en-Gohelle on Vimeo.

Le projet séduit. Navi Rajou, le père du Jugaad, l’innovation frugale, a fait le déplacement à Loos-en-Gohelle depuis la Silicone Valley pour rencontrer nos inventeurs. Des écoles de la région, celle des Mines de Douai, l’IUT de Dunkerque ou l’école d’ingénieurs CESI d’Arras se joignent au projet. Des commerçants de la région, du bar-tabac à la grande distribution en passant par des enseignes de restauration rapide fournissent le marc de café qui est transformé en 350 kilos de granulés à l’heure grâce à une machine développée avec l’aide de l’Afpa de Liévin, un organisme de formation professionnelle. Même la SNCF est de la partie « Toutes les gares seront susceptibles d’avoir un point de collecte, par exemple Lille Europe. Les entreprises et particuliers pourront apporter leur contribution et c’est la SNCF qui acheminera la matière première vers la gare la plus proche de notre site de production  », explique Roger Essono, dont l’association L’association Bio Fabrication 62750 a reçu de la Fondation SNCF une aide de 3 000 € pour confectionner les bacs de récupération du marc de café.

Le nouvel or noir a un bel avenir devant lui !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!