TOCARDO Turbines-in-water

Alors qu’en France l’usine marémotrice de la Rance a célébré son cinquantième anniversaire, à Orkney, au Royaume-Uni, un nouveau projet marémoteur voit le jour.

Le projet testé par les hollandais de Tocardo sur la plateforme de test EMEC (European Marine Energy Center) au nord de l’Ecosse, bénéficie d’un raccordement expérimental au réseau. Leask Marine a installé les turbines de Tocardo, les cables sous-marins et le système d’ancrage au début du mois de mai 2017. L’Ifremer est aussi associée au projet. La structure installée
comprend 2 turbines T2 de 300 kW.

TOCARDO T2

Cette démonstration précède une implantation des turbines marémotrices de Tocardo au Canada, dans la baie de Fundy.
Le dispositif qui sera immergé au Canada consistera en 5 turbines T2 de 300 kW accrochées à une structure semi-immergée, qui affichera donc une puissance totale de 1,5 MW. L’installation sera similaire à celle d’1,2 MW déjà déployée aux Pays-Bas, sur le site d’Oosterschelde.

La centrale sera testée au large de l’Ecosse jusque fin octobre 2017. Le projet est soutenu financièrement par le programme européen Horizon 2020.
On souhaite évidemment un bel avenir à cette nouvelle génération de turbines marémotrices, même si elles semblent peu ambitieuses au regard de leurs aînées et des 240 MW de la centrale française.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!