pelet-fire

A Marseille, Biomasse 13 propose en circuit court un granulé qui épargne la forêt puisqu’il est fabriqué à partir de palettes en fin de vie.

Pour proposer des pellets à base de palettes, Olivier Macone s’appuie sur le soleil et le Mistral. «Grâce à ces deux alliés, les palettes atteignent naturellement le taux d’humidité requis pour le process de granulation » explique le fondateur de Biomasse 13.

palettes

C’est dans la société de transport logistique qu’il a fondée il y a 25 ans qu’il a été amené à s’intéresser aux palettes. « Pour moi les palettes représentaient un déchet volumineux et encombrant. J’ai donc cherché comment le valoriser », se souvient-il. En réalisant que les palettes étaient faites de bois de résineux secs, il a eu l’idée d’en faire des granulés. En 2011, avec son associé Thomas Lizé, il fonde Biomasse 13.

Olivier Macone

« Nous collectons, dans un rayon de 50 kilomètres autour de notre usine implantée dans
la zone commerciale de la Valentine, dans le 11ème arrondissement de Marseille, des palettes en fin de vie, sans traces de colle ou de peinture. Nous enlevons les clous, que nous revendons au poids à un de nos voisins, puis sur notre ligne de transformation de 50 mètres linéaire, nous réduisons les palettes en sciure et compressons celle-ci en granulés
», résume Olivier Macone. Sa production, de l’ordre d’un millier de tonnes par an, est vendue directement aux particuliers ainsi qu’au travers quelques revendeurs.

pellets recycle

« Le grand avantage de notre produit est qu’il est totalement local, de l’approvisionnement jusqu’à la revente » souligne Olivier, vantant la faible empreinte carbone de son granulé. Forte de son expérience, Biomasse 13 est désormais en mesure de dupliquer son process et de proposer aux industriels intéressés une chaine de transformation de la palette aux pellets. Un bel exemple d’économie circulaire et d’écologie industrielle.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!