la pelousiere Langouet

A côté de Rennes, la petite commune de Langouët a fait du développement durable son mot d’ordre. La cantine scolaire y est 100 % bio, pesticides et OGM y sont totalement proscrits, et surtout, les équipements communaux y produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment !


Carte Postale de Langouet par mairie_langouet

« En 2003, lors d’une renovation HQE de l’école, nous avons mis en place nos premiers panneaux solaires », se souvient Daniel Cueff, maire de Langouët, qui qualifie aujourd’hui de « collector » ces gros panneaux posés sur le toit du bâtiment scolaire, et non intégrés comme tous ceux installés plus récemment sur d’autres bâtiments communaux et des constructions neuves, comme celles des quartiers basse énergie « La Pelousière » ou « Prairie Madame ».

Atelier communal2

« Aujourd’hui 125% de l’électricité répondant aux besoins communaux est d’origine photovoltaïque », souligne l’élu. Un réseau de chaleur bois énergie complète le dispositif écologique. « La chaudière qui est actuellement alimentée en déchets de scierie va être bientôt modifiée pour pouvoir brûler des tailles de haies » précise le maire.

Langouet- pole petite enfance et mairie

Langouët serait-elle une commune à énergie positive ? « C’est vrai pour les besoins communaux. Mais pas pour l’ensemble de la commune, admet Daniel Cueff. Cependant nos actions ont vocation à entrainer tout le monde vers cet objectif, notamment les propriétaires privés». Pour promouvoir cette dynamique écologique, Langouët est membre du réseau BRUDED (Bretagne urbaine et rurale) qui réuni 130 communes bretonnes engagés dans le développement durable. « Avec ce réseau d’entraide, nous partageons nos expériences et faisons avancer nos projets » conclut le maire de Langouët.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!