VALTHERA INAUGURATION

Hybrider le solaire et la biomasse : voilà l’enjeu de la nouvelle plateforme de l’école des Mines d’Albi.
Inaugurée le 20 janvier 2017, VALTHERA, pour valorisation thermique des résidus de transformation des agroressources, est une plateforme adossée à une unité mixte de recherche Ecole des Mines/CNRS spécialisé dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et du génie particulaire. Unique en son genre, la plateforme vise à créer de nouveaux procédés industriels de production de bioénergies grâce à une hybridation des technologies solaires et de valorisation de la biomasse.
A cette fin, elle dispose en toiture d’un concentrateur solaire industriel (16 m3 de miroirs), pour transformer la biomasse à haute température. Au menu : séchage, broyage, pelletisation, torréfaction, pyrolyse, gazéification… Bref, tous les outils pour transformer la biomasse, d’où qu’elle vienne, en énergie. Grâce au soleil d’Occitanie.

Valthera-albi-jpg

VALTHERA est la troisième plateforme de l’école d’ingénieurs. Elle fait suite à MIMAUSA, spécialisée dans les matériaux et les procédés pour l’aéronautique et GALA, dédiée à la galénique avancée. Comme celles-ci, elle est avant tout destinée à valoriser les travaux de recherche de l’Ecole des Mines et de ses partenaires auprès des industriels, qui sont associés à ces plateformes technologiques. Ainsi, par exemple, le volet solaire de VALTHERA a été mis au point dans le cadre d’une thèse conduite en partenariat avec le groupe Total. Une vingtaine de projets réunissant industriels et chercheurs sont déjà programmés sur la nouvelle plateforme qui couple deux énergies vertes.

Photo_pilote_VALTHERA

Avec son équipe du laboratoire de recherche RAPSODEE, le chercheur Javier Escudero participe activement au développement de VALTHERA, persuadé de parvenir rapidement à un procédé de gazéification capable de transformer les déchets en carburant de synthèse.
Et si le futur énergétique se préparait à Albi ?

Posts similaires:

Be Sociable, Share!