TOW AND BLOW

Au revoir les hirondelles : ce sont les éoliennes qui font le printemps. C’est en tout cas la promesse de l’éolienne mobile conçue par les néo-zélandais de Tow and Blow, récompensée par une médaille de bronze au concours Sival Innovation organisée à Angers en janvier 2017.
Destinée principalement aux vignes, le gros ventilateur les protège du gel en rabattant l’air chaud sur les ceps et leurs précieuses grappes. Evidemment, elle peut aussi protéger les vergers et leurs arbres fruitiers ainsi que les fleurs des horticulteurs.

Aucun permis n’est nécessaire pour déployer cette machine à la fois silencieuse (45 décibels à 300 mètres) et très performante : elle protège des gels printaniers jusqu’à 6 hectares de culture. Un tracteur suffit à l’installer.
L’éolienne antigel ne profite pas du vent pour tourner : comme un ventilateur, elle a besoin d’énergie pour brasser l’air et créer une inversion de température. Sa consommation de diesel à raison de 5l/h, lui offre 10 heures d’autonomie.

TOW AND BLOW COOLING

Distribué en France exclusivement par Rivière et fils, le ventilateur anti-gel Tow and Blow se convertit en brumisateur géant pendant l’été, pour le plus grand plaisir du bétail ! Un simple tuyau d’arrosage suffit pour cette métamorphose. Quant au prix de cette superbe machine qui vient juste de débarquer en Europe ? Comptez 34 000 € HT !

Posts similaires:

  • Les éoliennes antigel
    Sujets traités > éolienne antigel, Les vergers de Brunehaut, Pessac-Léognan, Sebastien Dewaele, tour antigel

  • Comores : l’espoir géothermique
    Sujets traités > Comores, Karthala, Naoildine Houmadi, Nouvelle Zélande

  • L’éolienne sapin de Noël
    Sujets traités > Alcyone, Buckau, Chalon-sur-Saone, Cousteau, éolienne conique, éolienne cylindrique, Flettner, Jean Guizard, sapin de Noël, turbovoile

Be Sociable, Share!