20170124_103816_resized

Nous vous avons déjà présenté ici les films solaires organiques des nantais d’Armor. Grâce au groupe JCDecaux cette technologie trouve sa première application industrielle en permettant l’autonomie énergétique de bornes d’affichage interactives qui préfigurent le mobilier urbain de demain.

438-15webEffects

« L’intérêt de JCDecaux pour notre film photovoltaïque ASCA marque le chemin parcouru au terme de 4 années de développement. Nous avons maintenant atteint la dimension industrielle et sommes prêts à répondre à toutes les demandes », se réjouit François Barreau, directeur marketing et développement d’Armor. Pour autant, il ne veut pas encore dévoiler les applications futures et les nouveaux contrats à venir. En insistant un peu, il évoque le partenariat avec Litogami, pour la réalisation d’une carte de vœux lumineuse et d’un jouet : Casagami+ une maisonnette en carton équipée du film ASCA et présentée, en janvier 2017, au Salon Maison&Objet. Et des applications futures dans le secteur du bâtiment mais aussi pour le monde agricole. Nous n’en saurons pas plus…

Citigami

Mais revenons à notre panneau urbain interactif et autonome en énergie. Il s’agit en fait d’un démonstrateur, présenté le 24 janvier 2017 au Pôle de compétitivité TES (Transactions Electroniques Sécurisées) de Normandie, à Caen. Cette borne équipée du film photovoltaïque ASCA abrite un écran très basse consommation avec lequel les habitants peuvent interagir avec leur téléphone portable. « Léger et sans métaux rares, le film photovoltaïque d’Armor produit en quelques mois seulement plus d’énergie qu’il n’en a fallu pour le produire, explique Eric Callé, directeur R&D produits serviciels et interactifs de JCDecaux. Cet intérêt environnemental nous a convaincu de l’utiliser pour notre Proof Of Concept (POC) qui est un véritable concentrateur des technologies qui équiperont la ville durable de demain ».

IMG_2623

De fait cette borne solaire n’est pas, en soi, une première. JCDecaux a déjà installé des abribus autonomes à Dubaï et la dernière génération d’abribus parisiens intègre des panneaux photovoltaïques en toiture. La borne autonome présentée par Armor et JCDecaux est surtout exemplaire par la technologie e-ink de son écran similaire à celui des liseuses électroniques, le fait qu’elle communique et échange avec les utilisateurs équipées d’un smartphone et enfin par sa très faible consommation. « Le système a été dimensionné pour fonctionner en hiver, quand la lumière est faible. En été nous avons donc un excédent d’énergie : nous proposerons donc, via une prise usb, la recharge des téléphones… » annonce Eric Callé.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!