Vous connaissez ELISA ? C’est la première éolienne flottante de son genre, une géante de 5MW qui peut être assemblée à terre avant d’être simplement remorquée en mer. Plus besoin de transporteurs lourds, un simple remorqueur suffit pour tracter l’éolienne. Sa plateforme flottante sert à la fois de barge de transport et de socle d’arrimage puisqu’une fois lestée elle vient se poser sur les fonds marins où elle est solidement fixée, tandis que le mat télescopique en béton de l’éolienne se déploie jusqu’à 140 mètres de haut.

elisa-techno

Selon José Serna, un des ingénieurs coordonnateur de ce projet espagnol de 15 millions d’euros soutenu par l’Europe, le système ELISA peut réduire les coûts jusqu’à 40 % par rapport aux solutions classiques. Il permet également de réaliser des économies au niveau de la maintenance et de l’entretien, des postes de dépense élevés pour les turbines exposées quotidiennement aux conditions difficiles de la pleine mer.
«En fait, le coût par MW du prototype en cours de développement est déjà inférieur au prix actuel du marché, bien que tous les investissements dans l’infrastructure et les moyens auxiliaires aient été consacrés à une seule unité », explique M. Serna.

Le premier prototype d’éolienne télescopique en béton, réalisé par Esteyco Energia, d’une puissance de 5 MW et d’un diamètre de 132 mètres a été installé par 30 mètres de fond au large de la Grande Canarie en mai 2016.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!