canards

C’est en toute logique dans la petite commune vendéenne de l’Oie qu’Ernest Soulard est devenu le leader français du canard. Le spécialiste du foie gras, du magret et du confit se lance dans un nouveau projet : la méthanisation.

foie-gras

Réalisé en partenariat avec Fonroche, le méthaniseur Bioloie va transformer en biogaz 73 300 tonnes de matières organiques, pour injecter sur le réseau l’équivalent de la consommation de 13 500 habitants. Ce projet de onze millions d’euros murit depuis 2011, les travaux ont été engagés en 2016, et la production devrait démarrer avant la fin 2017.

schema-fonroche

Le méthaniseur traitera, en plus des déchets de l’entreprise Ernest Soulard, les effluents des éleveurs locaux, dans un rayon de 10 kilomètres : 54% des intrants seront d’origine agricole, 46% issu de l’agro-industrie (et des collectivités locales qui pourront notamment valoriser leurs déchets verts et les boues de leurs stations d’épuration).

schema-bioloie

En transformant des déchets en énergie injectée sur le réseau, Bioloie permet une économie d’émissions de gaz à effet de serre évaluée à 13 171 tonnes équivalent CO2 par an. Utilisé comme engrais le digestat issu de la méthanisation se substitue aux apports azotés et aux épandages de phosphores, protégeant ainsi l’eau tout en nourrissant les sols. Le canard de L’oie est un canard durable !

Posts similaires:

  • Biogasyl, pionnier de la méthanisation
    Sujets traités > Biogasyl, canard, Gabriel Bonnin, Saria Industries, Sofiprotéol, Vendée

  • Du biogaz au lisier de canard
    Sujets traités > biogaz, Caisse des dépôts, canard, Eneria, Expo Biogaz, Hagetmau, lisier, Méthalandes, méthanisation, Monnoyeur

  • Biogaz et balnéo
    Sujets traités > Agrivator, Barrière Ribeauvillé, biogaz, Casino, méthanisation, Noël Adam, Philippe Meinrad, René Van der Meijden

Be Sociable, Share!