nova-innovation-2

Deux turbines de 100 kW ont été immergées et raccordées au réseau écossais.
Pour Nova Innovation, la société qui a conçu et installé ces machines, il s’agit d’une première mondiale.

nova-innovation-1

Même si la prouesse est de taille, rappelons tout de même à nos amis d’outre-Manche que la première installation à transformer en électricité l’énergie des marées date des années 60 et qu’elle est bretonne (voir notre article). Sa puissance de 240 MW éclipse largement les turbines marémotrices écossaises qui affichent pour l’instant une puissance cumulée de 200 kW et une ambition de 0,5 MW.

nova-innovation-cgi-of-nova-m100-tiday-turbine

Les machines de Nova Innovation ressemblent d’avantage à des éoliennes immergées qu’à des turbines hydrauliques. Deux de ces M100 ont été posées, en août 2016, sur les fonds marins du site de Bluemull Sound et raccordées au réseau électrique des îles Shetland. Trois autres turbines, de 100 kW chacune, sont censées les y rejoindre. Les cinq machines produiront, grâce à leurs pales activées par les courants des marées, de quoi alimenter 300 foyers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un autre projet écossais compte aussi sur les marées. Baptisé MeyGen et en cours d’installation, il compte atteindre, d’ici 2020, une puissance de 400 MW avec des turbines marémotrices HS1000 d’Andritz Hydro Hammerfest d’une puissance d’1 MW.
A suivre…

Posts similaires:

Be Sociable, Share!