Pargues

Repéré par nos amis de Paléo-Energie, le château d’eau de Pargues, dans l’Aube, est dominé depuis plus d’un siècle par une éolienne chargée de pomper l’eau depuis la nappe. Depuis 2011, le bâtiment est inscrit à l’inventaire des monuments historiques

EOLIENNE pargues

De pierres et de briques, le lavoir et le château d’eau de Pargues étaient surplombés par une éolienne de bois aujourd’hui remplacée par une hélice en acier. Le dispositif était destiné à approvisionner en eau pure l’ensemble des fontaines, lavoirs et abreuvoirs du village. L’eau est puisée dans les sous-sols par une pompe actionnée par l’éolienne et stockée dans la tour de 15 mètres qui lui sert de piédestal.

PARGUES ANCIEN

Unique en France, le dispositif de Pargues a été pensé par l’architecte Ludovic Sot et érigé en 1902. La première éolienne de bois, dont le rotor à éclipse avait un diamètre de 9,50 mètres fut réalisée par Henri David, un artisan d’Orléans. En 1922, elle sera remplacée par un « aermotor » de Windmills, une société américaine qui en poursuit la fabrication.
Si l’éolien est une solution d’avenir, c’est aussi un patrimoine méconnu !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!