A Sète, le centre balnéaire Raoul Fonquerne passe aux EnR et associe panneaux solaires hybrides et pompes à chaleur sur eau de mer

800x600_piscine-fonquerne9-785

L’investissement est de taille : la ville a déboursé 3 millions d’euros pour faire passer au vert son centre aquatique et réduire ses consommations d’énergie. Elle a bénéficié du soutien de l’Ademe : 175 760 euros pour les ombrières solaires mixtes et 130 000 euros pour les pompes à chaleur et le mini réseau de chaleur reliant l’IUT à la piscine Raoul Fonquerne. Car cette rénovation thermique ambitieuse va au-delà du centre nautique.


Le centre nautique sétois mise sur l’énergie renouvelable

Fin 2014, la ville de Sète signait avec Dalkia un contrat de performance énergétique sur les installations collectives de chauffage, d’eau chaude sanitaire, de ventilation et de froid de 105 bâtiments communaux et 3 piscines. Objectif : réduire d’un quart les consommations d’énergie primaire des bâtiments, et d’un tiers celles des piscines du centre aquatique.

2016-05-fonquerne

Le plus grand centre aquatique de la ville de Sète est, depuis le 27 mai 2016, chauffé grâce à trois pompes à chaleur sur eau de mer qui puisent leurs calories dans le canal des Quilles jouxtant les bassins et par 300 m² de panneaux solaires hybrides DualSun installés sur les ombrières du parking. Le tout remplace avantageusement les chaudières à gaz et produit plus d’énergie qu’il n’en faut au centre balnéaire. Du coup, grâce à un réseau chaleur de 200 m, l’IUT voisin profite aussi de cette nouvelle manne !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!