centrale-biogaz-kastellin_2946454_540x325p

Début juillet 2016 : à Châteaulin, au sud du parc naturel régional d’Armorique, quelques engins s’activent sur le site de trois hectares qui accueillera la centrale biogaz de Kastellin. Initié en 2011, le projet démarre enfin, avec ces premiers travaux de terrassement.

Centrale Biogaz de Kastellin en 3D

Dès l’été 2017, Biogaz Kastellin injectera sur le réseau GRTgaz ses premiers m3 de méthane. Sa production estimée représente l’équivalent de la consommation de 1 900 foyers chauffés au gaz, soit 6.000 personnes. Les déchets organiques utilisés pour la méthanisation, un volume annuel de 45 000 tonnes, proviendront d’effluents d’élevages ou d’industriels agroalimentaires voisins (parmi lesquels Doux et Socopa Viandes) mais aussi des déchets verts des collectivités. Le digestat sera valorisé par épandage sur les cultures voisines de maïs et de colza…

VOL V

Soutenu par l’Ademe, l’Agence de l’eau Loire Bretagne et le conseil départemental, le projet Biogaz Kastellin représente un investissement de 10 millions d’euros porté par Vol V, un groupe français qui depuis 2005 érige et finance des centrales de production d’énergies renouvelables : parcs éoliens, fermes solaires et unités de méthanisation. A ce jour la production cumulée des installations du groupe est de 129 GWh d’électricité… Le groupe a obtenu des autorisations pour la réalisation de onze centrales de méthanisation. L’ambition est claire : devenir le premier producteur de biométhane en France avec un objectif de plus de 40 MWg en exploitation en 2018.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!