Chaufferie GINKO 1

Ginko, le nouvel éco-quartier du lac de Bordeaux a opté pour les énergies renouvelables. Sa chaufferie mixte alimente un reseau d’eau chaude de 6 kilomètres qui dessert les 28 000 m² de commerces, 25 000 m² de bureaux et services, 2 700 logements repartis sur 32 hectares.

Récompensée par le Prix d’architecture Agora 2014 de la Ville de Bordeaux catégorie bâtiment industriel la chaufferie Ginko/Cofely réalisée par le cabinet d’architectes Brochet-Lajus-Pueyo est unique en son genre puisqu’elle fonctionne aussi bien au bois qu’au gaz ou à l’huile végétale usagée.

chaufferie-de-l-ecoquartier-ginko

Conçue pour fonctionner totalement avec des énergies renouvelables locales (4500 tonnes/an de bois énergie et 500 m3/an d’huile végétale), la chaudière de 3MW tourne aujourd’hui avec 77% de bois et 23% de gaz. « Le contexte économique n’est pas favorable à l’huile végétale qui reste encore chère », explique François Gérard, son responsable d’exploitation pour Engie-Cofely. « En outre, il n’y a pas assez de charge toute l’année : seuls 1 184 logements sont aujourd’hui raccordés », poursuit-il. Mais, à terme, la chaufferie de Ginko devrait pouvoir s’alimenter entièrement aux EnR locales.

plan reseau

Autre singularité du réseau de chaleur de Ginko où circule une eau à 80°C : il se double d’un réseau parallèle de 2,3 km. Cette boucle d’eau tempérée permet le rafraichissement des bureaux et commerces mais aussi de récupérer la chaleur fatale dégagée par les pompes à chaleur et la régulation de la température de la centrale d’énergie ! Elle sera mise en service en 2019.

Crédits photos : © Jean-François Tremege

Posts similaires:

Be Sociable, Share!