Meta Bio Energies

Du côté de Combrée, en Pays de la Loire, Méta Bio Energies transforme en gaz, en électricité et en compost les déchets organiques, issus de l’industrie agro-alimentaire, de grandes et de moyennes surfaces, de cantines mais aussi de l’agriculture et des déchets verts municipaux des grands centres urbains voisins : Rennes, Nantes, Angers, Le Mans Cholet et Laval.

schema-biogaz-big.original

Créé en 2012, le site de Méta Bio Energies dispose d’une unité de déconditionnement qui trie les déchets pour alimenter une unité de méthanisation d’une puissance de 1MW. Celle-ci produit, à partir de 23 000 tonnes de matière organique, 20 000 MWh de biogaz convertis en 8 000 MWh électriques et réinjectés sur le réseau. Soit la consommation de 2 000 foyers. La chaleur produite est revendue à l’usine voisine Solairgies, spécialisée dans le séchage de boues industrielles et urbaines.


Vidéo réalisée par le constructeur Xergi lors de la réalisation du site par M. Chazé en 2012.

En janvier 2016, Suez est devenu actionnaire majoritaire du centre de valorisation appartenant au Groupe Chazé Environnement et construit par Xergi. Suez se positionne ainsi comme un acteur essentiel de la méthanisation puisque ce groupe exploite déjà 4 unités en France, dont Méthalandes. Pour asseoir cette stratégie, Suez est également en train d’intégrer à son centre de recherche – le CIRSEE situé en Ile-de-France – Metha’lab, un laboratoire dédié à la méthanisation.

digesteur_3

La reprise de Méta Bio Energies est une bonne nouvelle. Pour l’environnement, puisque les investissements du groupe vont améliorer la performance. Et pour le voisinage : Suez s’est attaché à supprimer toutes les nuisances olfactives. « Pour éviter les mauvaises odeurs liées aux installations de compostage, nous venons de démarrer des travaux conséquents, un investissement de plus d’un million d’euros, pour le traitement de l’air dans les bâtiments concernés, indiique Antoine TRICAUD
, responsable Développement Méthanisation chez Suez. Ces travaux seront achevés en aout 2016 et nous expliquons aux habitants, au sein d’une commission locale d’information, les dispositions que nous prenons pour mettre fin à ces nuisances ». Ces travaux vont aussi accroître le rendement du compostage. Enfin, c’est surtout la performance de la méthanisation qui profite de l’expertise de Suez : un deuxième moteur va permettre d’exploiter totalement la capacité du digesteur et doubler ainsi la puissance installée, de 1 MW à 2 MW.
Ainsi avec le même volume de déchets organiques, le site devrait produire deux fois plus d’énergie verte !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!