Diesoil

Les Suisses de Diesoil récupèrent les vieux plastiques pour faire du pétrole !
La société spécialisée dans la valorisation des déchets a développé plusieurs processus pour transformer en énergie le contenu des poubelles : méthanisation de la biomasse, cogénération d’électricité et distillation du plastique en produits pétroliers : kérosène, diesel et paraffine…

« Nous sommes capables d’offrir aux municipalité un système clé-en-main de tri et de valorisation de la quasi totalité de leurs déchets, y compris les déchets médicaux contaminés », promet Pascal Bernhard, responsable marketing de Diesoil. Depuis 2007, sa société teste le procédé de transformation des plastiques en pétrole sur une ligne de production située à Dresde, en Allemagne. Cette ligne va bientôt déménager en France, à Pulversheim, à côté de Mulhouse, augmentant largement sa capacité au passage. « Aujourd’hui nous traitons 50 à 100 kilos à l’heure. En France nous serons dans un premier temps à 250 kg/h puis à 500 kg/h sur une seule ligne de production. A terme, d’ici fin 2017, l’usine devrait compter 5 lignes de production », détaille Pascal Bernhard.

DIESOIL COP21

Pour s’équiper d’une telle usine, une collectivité doit pouvoir disposer d’au moins 20 000 tonnes de plastique par an. En dehors des PET et PVC que l’usine peut trier elle-même mais qui bénéficient d’un autre traitement. Le procédé consiste à gazéifier les plastiques dans un réacteur à 380°C. 1000 kilos de plastiques permettent de produire 1000 litres de produits pétroliers. L’énergie nécessaire à cette transformation représente 15% de l’énergie produite. Une performance hors du commun ! « Enfin, grâce à notre maîtrise fine des températures du réacteur, nous évitons la formation de charbon » ajoute le responsable marketing dont le carnet de commande commence à bien se remplir. « En 2018, nous prévoyons la livraison de 30 usines dans le monde entier », s’enthousiasme Pascal Bernhard.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!