beautiful_light_project

Le beautiful light project, vous connaissez ? Des films photovoltaïques souples et légers permettent de transformer n’importe quelle surface en source d’énergie. Entrez dans le monde de demain…

filmopv.performance

« Notre technologie s’apparente à la troisième génération du photovoltaïque, la première étant les cellules mono ou poly cristallines à base de silicium et la seconde celle des couches minces. Pour cette troisième génération, la chimie organique des polymères se substitue à la chimie du minérale », nous explique François Barreau, directeur marketing et développement d’Armor Sustainable Energies.

Car c’est le groupe nantais, spécialisé dans l’impression, qui est à l’origine de ce panneau solaire souple. Similaire au procédé mis au point par Graetzel, comparable à la technologie Wysips de SunPartner ou encore aux voiles de Solar Cloth System, le panneau organique d’Armor repose sur la maîtrise par le groupe de l’impression par transfert thermique. « Nous enduisons cinq couches en une seule fois : nos films ont à l’arrivée une épaisseur de 400 microns et pèsent moins de 500 grammes au m2 », précise François Barreau qui se garde bien de dévoiler ses secrets de fabrication.

BEAUTIFUL LIGHT COUPE

Pas moins de six années de recherches et développement ont été nécessaire à Armor pour mettre au point ce film photovoltaïque. « Aujourd’hui, nous sommes prêts à le mettre sur le marché », se réjouit François Barreau. Charge aux industriels de trouver pour quels usages et d’inventer les applications de demain.

Les étudiants de l’école du Design de Nantes leurs soufflent quelques idées :

Respectueux de l’environnement, les films organiques d’Armor n’utilisent pas de matériaux rares ni de solvants chlorés. Dérivés du pétrole, ils sont entièrement valorisables. Ils n’ont cependant pas vocation à remplacer les panneaux classiques : leur performance est 4 fois inférieure à celle des cellules en silicium. Mais ils vont permettre de nouvelles utilisations, liées à la mobilité. Alors que la commercialisation des premiers films est annoncée d’ici juin ou septembre 2016, le groupe Armor se projette déjà en 2018 et travaille sur une nouvelle génération de polymères

Posts similaires:

Be Sociable, Share!