3979-dcns-271115-hydrolienne-edf-photo4

Enfin ! Les projets d’hydroliennes se concrétisent et les premières machines commencent à être immergées pour transformer les courants marins ou fluviaux en électricité.

29 - Sabella D10 en approche de l'eau

La première machine raccordée au réseau en France est l’hydrolienne D10 de Sabella, installée dans le puissant courant du passage du Fromveur, à 2 kilomètres des côtes d’Ouessant, par 55 mètres de profondeur. Immergée en juin 2015, connectée à un câble sous marin le 21 septembre 2015, la machine a envoyé ses premiers mégawatts à l’ile d’Ouessant le 5 novembre 2015. Au 13 janvier 2016, la machine avait déjà généré plus de 50 MWh d’électricité, et devrait permettre de couvrir 15% des besoins de l’île, ce qui représente une économie de fioul de l’ordre de 300 000 litres.

HydroquestRiver1.40

A la même époque, le 28 septembre 2015, dans la Loire, l’hydrolienne fluviale à axe vertical d’HydroQuest était raccordée au réseau électrique d’Orléans. L’HydroQuest River 1.40 se compose de 2 turbines hydrauliques avec une puissance nominale électrique de 40 kW, de quoi alimenter une soixantaine de foyers.

3976-dcns-271115-hydrolienne-edf-photo1

Plus ambitieux, EDF et DCNS ont immergé le 20 janvier 2016 la première des deux hydroliennes destinées à exploiter les courants marins de l’île de Bréhat. Première ferme hydrolienne installée en France, ces deux machines afficheront une puissance d’1 MW. D’un diamètre de 16 mètres pour un poids de 1000 tonnes, la turbine numéro 1 a été posée à 40 mètres de fond. Sa compagne la rejoindra au printemps.

Turbines EDF

Les deux hydroliennes devraient être connectées au réseau hexagonal fin 2016.Ce démonstrateur grandeur nature prépare le projet Normandie Hydro qui prévoit l’installation par DCNS et EDF de sept hydroliennes dans le Raz Blanchard, à l’horizon 2018.

tgl-tidal-1MW-turbine-lift

Egalement intéressées par le potentiel des courants de la pointe ouest du Cotentin, parmi les plus puissants d’Europe, Alstom et Engie qui testent actuellement en Ecosse leurs turbines Océades d’1,4 MW. Quatre de ces machines devraient, elles aussi, bientôt reposer sur les fonds du Raz Blanchard…

Posts similaires:

Be Sociable, Share!