Eco'stuaire-LudovicLetot

Les déchets ménagers de collectivités alimentent en vapeur le site industriel du sucrier Tereos.
Le Syndicat d’Elimination et de Valorisation Energétique des Déchets de l’Estuaire (SEVEDE) regroupe et traite, par incinération et valorisation énergétique, les déchets ménagers produits par les habitants de six collectivités de l’estuaire de la Seine.
A savoir : les Communautés de Communes Caux Vallée de Seine, Région d’Yvetot, Caux Estuaire, Cœur Côte Fleurie, Blangy – Pont-l’Evêque Intercom et la Communauté de l’Agglomération Havraise.

Ecostu’Air, son unité de valorisation énergétique exploitée par Suez, reçoit chaque année plus de 130 000 tonnes de déchets ménagers résiduels en provenance de 136 communes adhérentes au SEVEDE et 72 000 tonnes d’apports extérieurs.
La chaleur dégagée par la combustion de ces déchets permet de produire une vapeur d’eau à 360°C qui entraine une turbine qui génère de l’électricité. Cette électricité, quelques 100 000 MWh/an, était jusqu’alors revendue à EDF. Mais le procédé est devenu encore plus vertueux.

Ecostu'air couv

Depuis juillet 2015, Ecostu’Air est passé d’une valorisation 100% électrique à une valorisation mixte. Désormais l’unité produit en plus de 27 500 MWh par an d’électricité, près de 330 000 MWh de vapeur destinée au site de Lillebonne du groupe Tereos.

Tereos Lillebonne

Le site du sucrier couvre ainsi 70% de ses besoins énergétiques et bénéficie d’une vapeur verte pour produire ses sirops et même, à partir de ses résidus de production alimentaire, du bioéthanol avancé.

Inauguration SEVEDE

Inauguré début octobre 2015, ce réseau de vapeur verte long de 3 kilomètres fait le bonheur de tous. Tandis que l’industriel se réjouit de réduire ainsi ses émissions de gaz à effet de serre en recourant à une énergie renouvelable, Florent Saint-Martin, Président du SEVEDE et Vice-Président de la Communauté de l’Agglomération Havraise, renchérit : « Nous sommes dans un jeu gagnant-gagnant entre collectivités publiques et secteur privé. La production et la vente de vapeur à un industriel local poursuit l’objectif d’une économie circulaire, et est une démonstration supplémentaire qu’une exploitation intelligente des déchets contribue à la fois à préserver l’environnement, maîtriser les finances publiques et développer l’emploi local ».

Posts similaires:

  • De l’eau potable grâce aux déchets
    Sujets traités > déchets ménagers, désalinisation, dessalement, Marianne d’or, Saint-Barthélemy, TIRU, valorisation

  • Le ballon géant de Brest
    Sujets traités > brest, Dalkia, déchets ménagers, EDF, miroir des énergies, réseau de chaleur, Université de Bretagne, valorisation

  • La mue de Méta Bio Energies
    Sujets traités > Antoine Tricaud, Chazé Environnement, Méta Bio Energies, Métha’lab, Méthalandes, Solairgies, Suez, Suez Environnement, Xergi

Be Sociable, Share!