Balard travaux

Le tout nouveau ministère de la défense est surmonté du plus grand toit solaire de la capitale. Et il se chauffe grâce à la géothermie.

ministere_de_la_defense_balard_1

5000 m2 de panneaux photovoltaïques alimentent l’hexagone Balard ! De quoi produire 10kWhEP/m2/an destinés à l’autoconsommation par réinjection sur le réseau haute tension du site. Réalisés sur mesure pour le ministère de la Défense par la société belge Issol, ces panneaux ont des propriétés antireflets afin de ne pas gêner les hélicoptères.

ANMA_BALARD_300_PERS_A_CR_ANMA_A_ARTEFACTORY

Certfié Haute Qualité Environementale et Bâtiment Basse Consommation, ces nouveaux bâtiments sont exemplaires: 80% de leurs besoins en chauffage, rafraichissement et eau chaude sont couverts par les énergies renouvelables.

02_ANMA_BALARD_ARTEFACTORY_L

Quatre forages géothermiques dans la nappe souterraine de la Craie, à 45 mètres de profondeur, puisent et réinjectent plus d’un millions de m3 d’eau par an pour le rafraichissement et le chauffage des bureaux à l’aide d’échangeurs à plaque et de pompes à chaleur. Les calories issues des salles informatiques servent elles aussi à chauffer les locaux. Enfin, une partie du site bénéficie de la chaleur issue du réseau CPCU, alimenté pour 50% par des énergies renouvelables : géothermie, valorisation des déchets, biomasse et même récupération des calories des égouts !

ministere_de_la_defense_balard_6

Quelques chiffres pour conclure : le site, inauguré en novembre 2015 par le Président de la République, comprend près de 300 000 m2 de bâtiments, neufs ou rénovés, accueille 9 300 personnes, militaires ou civils, sert quotidiennement 7000 repas et abrite même trois crêches de 59 berceaux chacune et une piscine, ouverte aux habitants du 15ème. De quoi mieux apprécier encore la performance énergétique !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!