DIESTER_LE_MERIOT_IMG_8238_C_F.KAY
Saipol, le leader français de la trituration et du raffinage a installé un système original de récupération d’énergie. Le procédé, baptisé RECOV’AIR® et élaboré par Europe Environnement, équipe l’usine de trituration du Mériot depuis mi-2012. Il s’agit d’un système qui permet à la fois de récupérer l’énergie des gaz chauds tout en supprimant les odeurs.

La transformation des graines de colza en huile végétale et tourteau passe par des étapes de chauffage ou de refroidissement de matières qui génèrent des odeurs naturelles de cuisson, de chou (le colza est de la même famille botanique que le chou), voire de pain cuit.
Les odeurs engendrées par la trituration des graines (leur chauffage à 100°C) et l’extraction de l’huile ont ainsi pu être réduite de 90%. Côté énergie, le procédé permet d’économiser plusieurs MWh dans cette usine qui transforme près d’un million de tonnes de graines de colza (pour produire 600 000 tonnes de tourteaux et 250 000 tonnes de biodiesel Diester).

ref. SAIPOL

Optimiser sa consommation d’énergie tout en supprimant les odeurs désagréables : l’usine qui produit le Diester ne pouvait pas mieux témoigner de ses valeurs et de son engagement.

Colza Meriot 1

A ce jour, le site du Mériot est le seul en France à bénéficier d’un système associant dépollution de l’air et récupération d’énergie à une telle échelle. Mais toutes les industries gourmandes en énergie pourraient s’équiper, ou mieux encore, intégrer la récupération de chaleur à leurs process dès la conception.

Crédits photos :
En une Le Mériot © F. Kay/Groupe Avril.
Le système RECOV’AIR®, © Europe Environnement.
Schéma: Groupe Avril


Posts similaires:

Be Sociable, Share!