Compiegne etat major

Lauréate de l’appel à projets « territoires à énergie positive » l’agglomération de Compiègne (ARC) multiplie les projets avec notamment un réseau de chaleur tablant sur la récupération de l’énergie des eaux usées.

Engagée dans un plan climat énergie, l’agglomération Picarde voit ainsi ses efforts récompensés. La dotation de 500 000 € que lui a remis l’Etat en avril 2015 lui donne un peu plus encore les moyens de ses ambitions.

CPG_model-EP 131106b

Parmi celles-ci, la transformation de l’ancien espace militaire dévolu à l’Ecole de l’Etat-Major en nouveau quartier, chauffé grâce à un réseau de chaleur puisant ses calories dans un émissaire d’eaux usées.

Baptisé Degrés Bleus et proposé par Suez Environnement, ce système permet de disposer d’une énergie quasiment gratuite.

Philippe Marini

Philippe Marini

Philippe Marini, maire de Compiègne et président de l’ARC veut aller vite : « les décisions financières et techniques seront prises d’ici la fin d’année » promet l’élu. Denis Séjourné, directeur des services techniques de la ville, nous précise les contours du projet : « La faisabilité technique du projet est établie en ce qui nous concerne. Nous avons fait évaluer la ressource en calories dont nous disposions, en termes de débit et de température. Il reste maintenant aux différents promoteurs chargés de la rénovation du site de se prononcer sur la possibilité ou non pour eux d’intégrer à leurs bâtiments cette contrainte de chauffage à basse température ».

cour_horloge-Compiegne

Toute la difficulté, dans le cadre de rénovation de bâtiments anciens, est de pouvoir bénéficier de cette chaleur douce et gratuite, sans renchérir les coûts des travaux. Bref, de concilier la performance environnementale avec la maîtrise budgétaire. Réponse très bientôt, sans doute dès la fin du mois de septembre 2015 !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!