H1_1

Ce nouveau rêve d’Elon Musk , le charismatique patron de Tesla, est en passe de devenir réalité. Le train du futur, alimenté exclusivement à l’électricité issue du soleil atteindra des vitesses de plus de 1000 km/h en circulant sur des coussins d’airs électromagnétiques à l’intérieur de tubes à basse pression

highspeedtube01-90099

En 2013, le milliardaire décrit en détail son idée dans un livre blanc posté à la fois sur le site de Tesla Motors et sur SpaceX, la compagnie qu’il a fondée pour concevoir et commercialiser des engins spatiaux. Sur le papier le dispositif est simple : un tube à basse pression dans lequel se déplacent, à plus de 1000 km/h, des capsules propulsées par un champ magnétique généré par des moteurs à induction situés dans les tubes. Recouverts de panneaux solaires, ces tubes devraient produire davantage d’énergie (285 MW) qu’il n’en faut pour faire fonctionner le système.

Solar hyperloop

En publiant son projet, le milliardaire l’a soumis aux chercheurs et aux ingénieurs du monde entier : leurs contributions vont permettre de passer du rêve à la réalité. Dirk Ahlborn, le PDG de la toute nouvelle société Hyperloop Transportation Technologies estime que le coût de construction de ce nouveau moyen de transport est inférieur à celui d’une ligne de métro souterraine. La construction d’un premier tronçon de la ligne devant relier San Francisco à Los Angeles (en 30 minutes et à 1,200 km/h) va démarrer dès 2016 et une ouverture commerciale est annoncée pour 2018 !

Hyperloop capsule

Pour concevoir les premières capsules, Hyperloop fait à nouveau appel aux cerveaux du monde entier. Vous avez jusqu’au 15 septembre 2015 pour soumettre vos projets ici.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!