U Livanti

En Corse, à côté de Propriano, le village vacances U Livanti dispose d’un système innovant pour le chauffage et le refroidissement de ses villas : l’hydromaréthermie.
Cette nouvelle énergie marine renouvelable est le mariage de pompe à chaleurs intelligentes et de sondes hyper-compactes qui tirent partie de l’accumulation du soleil sur la surface de la mer.

U Livanti from France Visuel on Vimeo.

«La mer nous sert de panneau solaire thermique » résume Franck Antoine Peretti, ingénieur et concepteur, avec son bureau d’études, de ce système qu’il a baptisé Nérée et sur lequel il travaille depuis 11 années.

hydromarethermie

Le déploiement de Nérée dans le village vacances fait office de démonstrateur. «Les propriétaires du village de vacances U Livanti ont été exemplaires ! Ils ont su profiter de leur projet de transformation du camping et de construction de villa pour opter pour une technologie innovante. Ils ont accepté de prendre le risque à nos côtés. C’est sans doute parce que nous partageons les mêmes valeurs environnementales. »

U Livanti villa

Car un des principaux atouts de la technologie mise au point par Franck Antoine Peretti réside dans son absence d’impact sur l’environnement. « Le site où nous nous déployons en Corse est classé Natura 2000 », précise l’ingénieur. L’installation ne nécessite aucun travaux lourds (les sondes sont implantées sous la plage à moins de trois mètres de profondeur) et ne présente aucun risque : le fluide caloporteur est constitué d’eau douce sans aucun additif. Les pompes à chaleur et le ballon d’eau sanitaire de 300 litres tiennent dans un petit cabanon : un encombrement restreint au service d’une parfaite intégration paysagère.

Cabanon

« Il y a deux ans, en août 2013, nous raccordions une première villa. Nous venons, début juillet 2015 d’en raccorder deux autres, avec une autre pompe à chaleur eau/eau. Et en octobre prochain nous en raccordons quatre autres », annonce Franck Antoine Peretti. Malgré deux années de recul et des résultats spectaculaires (une production d’énergie renouvelable estimée par l’ADEME à 104 000 kWh/an sur ce projet), l’homme reste prudent. « Notre système est vraiment sur-mesure. Il suppose des algorithmes précis, un pilotage fin. On peut bien sûr l’adapter à toutes les zones littorales, voire aux plans d’eau douce, mais pour le moment je freine un peu sur le développement. J’attends d’avoir toutes les données, qu’il s’agisse de performance énergétique ou de rentabilité économique », tempère le concepteur de Nérée.

Tableau hydromarethermie

Il faut dire que l’enjeu est de taille. Si les performances atteintes en Corse (où Nérée, dimensionné pour une puissance de 27 kWh produit 600 litres d’eau chaude sanitaire à 65°C par jour tout en assurant la climatisation en été et le chauffage en hiver) sont reproductibles, le système, éventuellement couplé à une autre EnR, pourrait permettre l’autonomie énergétique de tous les sites littoraux isolés. Une excellente nouvelle pour toutes les îles.
Et qui sait, peut-être qu’un jour tous les sites urbains littoraux opteront pour cette technologie… Et si le futur était hydromaréthermique ?

Posts similaires:

  • Des calories dans les égouts
    Sujets traités > Aquarena, Arras, Cap Azur, Cercle des nageurs de Marseille, Dalkia, eaux usées, Energido, Marc Peraudeau, Marseille, Roquebrune-Cap Martin, Sade, Veolia

  • La Corse valorise son soleil
    Sujets traités > Ajaccio, Bastia, Corse, Corsica Sole, DRIV’ECO, Engie Inéo, Peugeot Design Lab

  • Solaire en stock
    Sujets traités > électricité, EnR, hydrogène, Myrte, pompe à chaleur, solaire, stockage solaire

Be Sociable, Share!