grains-cafe-02

Encore une belle illustration de l’économie circulaire. Aux Pays-Bas, le torréfacteur Douwe Egberts Master Blender utilise les résidus de marc de café pour produire de la vapeur qui lui sert à fabriquer… du café soluble.

Avec l’aide de Véolia, l’usine de torréfaction de DEMB alimente désormais ses chaudières avec, chaque année, 33 000 tonnes de résidus de marc de café et a réduit de 70% ses émissions de gaz à effet de serre (14 000 tonnes d’émissions de CO2 évitées), économisant au passage 1 à 2 millions d’euros.

Sara Lee Coffee Factory

Cette solution, qui valorise des déchets en les substituant à une énergie fossile (les chaudières biomasse étaient auparavant alimentées en gaz naturel) est particulièrement vertueuse. Puisque c’est le café qui sert à faire le café !

Posts similaires:

  • Des huiles essentielles aux épluchures
    Sujets traités > Biomasse, chaudière, distillation, économie circulaire, huiles essentielles, If, Patrice Ferrant

  • Se chauffer au marc de café
    Sujets traités > Bio Fabrication 62750, économie circulaire, économie sociale et solidaire, granulés, Jugaad, Loos-en-Gohelle, Roger Essono

  • Des calories dans les égouts
    Sujets traités > Aquarena, Arras, Cap Azur, Cercle des nageurs de Marseille, Dalkia, eaux usées, Energido, Marc Peraudeau, Marseille, Roquebrune-Cap Martin, Sade, Veolia

Be Sociable, Share!