Francis et Marc 1

L’assemblée générale de l’association Partenaires Diester qui réunit les utilisateurs de biodiesel français issu du colza : le Diester 30 % ou B30, s’est tenue le 5 juin 2015. A cette occasion, Francis Aïvar, vice-président en charge des transports urbains de la communauté urbaine d’Alençon qui préside l’association a pu se féliciter d’un contexte à nouveau favorable à ce biocarburant renouvelable et durable.

L1030203

« Dans les prochains mois, le B30 retrouvera toute sa place sur le marché des carburants » annonce-t-il, notant que les contextes de la loi sur la transition énergétique comme celui de COP21 ne peuvent qu’être propices. Marc Vandecandelaere, responsable de l’association présidée par Francis Aïvar, et directeur commercial en charge du Diester au sein du groupe Avril, témoigne du soutien que son groupe apportera au B30 et à l’association de ses utilisateurs. Un soutien qui se traduit par des appuis financiers mais aussi des expertises juridiques et techniques. « Nous serons présents en septembre au salon de l’Union des transports publics, et en novembre, au Grand Palais, dans une grande manifestation autour de la COP21. Nous souhaitons que Partenaires Diester soit présent aux côtés du groupe Avril à ces occasions » invite-t-il, avec l’assentiment d’Yves Delaine, Directeur Général Adjoint du Groupe Avril, en charge du Pôle végétal, présent tout au long de cette assemblée générale pour témoigner de l’engagement du groupe en faveur du B30.

img-bus-diester

Car le B30 va plus que jamais être d’actualité. L’article 9 du projet de loi sur la transition énergétique qui va être présenté au Sénat fin juin 2015, fait obligation (s’il est adopté par l’Assemblée Nationale) à l’Etat et ses établissements publics, d’acquérir ou d’utiliser pour leur parc automobile au moins « 50 %, des véhicules propres définis comme les véhicules électriques ou hybrides rechargeables, ainsi que tous les véhicules ayant un très faible niveau d’émission de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques fixé par référence à des seuils déterminés par décret » d’ici 2020. Pour les collectivités locales, cette proportion minimale est de 20% de véhicules propres.

Kristel

Kristell Guizouarn, directrice du développement durable du groupe Avril qui produit le Diester, relève que celui-ci, en raison de son impact significatif sur la réduction du gaz à effet de serre, devrait s’imposer comme une solution durable et facile à mettre en œuvre pour les collectivités. Dans la salle, des élus approuvent et soulignent les avantages de la solution B30 pour leurs flottes : une solution à la fois immédiate et réversible, qui ne nécessite pas d’investissement lourd ou de rupture technologique et la seule solution qui garantit 18% d’économie de gaz à effet de serre.

L’experte du groupe Avril indique également, que la norme européenne PR EN 16709 relative au B30 est en passe d’être adoptée (résultats du vote des Etats attendu le 28 juillet), et a de bonnes chances d’être publiée d’ici fin 2015, ce qui dotera tous les Etats d’un référentiel commun. Elle note qu’en la matière tous ont largement bénéficié de l’expérience française en matière de biocarburants : depuis le 1er janvier 2015 le gasoil distribué à la pompe incorpore déjà 8% de Diester. De quoi permettre à notre pays, si le B30 poursuit son déploiement, d’atteindre ses objectifs pour 2020 : 23% d’ENR dans la consommation totale d’énergie (et en particulier, au moins 10% dans le secteur des transports).

Posts similaires:

Be Sociable, Share!