Ines_10 © Mathieu Ducros – OPICTURES

Notre duo aux faux airs mythologiques est en fait constitué de l’Institut national de l’énergie solaire (Ines) et du bâtiment étonnant qui l’abrite.

Appelé Hélios, ce bâtiment bioclimatique est un hommage à l’astre dont il emprunte le nom. Ecran, cadran à réflexion, panneaux, capteurs… tout y est solaire pour célébrer la lumière et répondre à ses besoins en énergie.

Ines_9- © Mathieu Ducros – OPICTURES

Conçu par l’Atelier Michel Rémon et Frédéric Nicolas, le siège de l’Ines est la vitrine d’un campus de plus de 20 000 m² consacré à l’innovation et la recherche, à la formation et à l’évaluation dans le domaine du solaire.

Ines_2- © Mathieu Ducros – OPICTURES

Implanté sur le technopôle Savoie Technolac de Chambéry, familier à nos lecteurs, ce bâtiment lumineux couvre près de la moitié de ses besoins en énergie grâce à 280 mètres carrés de capteurs solaires plans. Une chaudière bois à granulé fait l’appoint. Enfin un générateur photovoltaïque de 3KWc est connecté au réseau interne pour l’autoconsommation de la production électrique.

Ines_1

Ultime hommage au soleil : la façade nord d’Helios est ornée du plus grand cadran solaire à réflexion au monde, conçu par l’astronome Denis Savoie.

Credits photos : © Mathieu Ducros – OPICTURES

Posts similaires:

Be Sociable, Share!