Serres Bessieres

En Haute-Garonne, 10 hectares de serres maraichères vont se chauffer grâce à l’énergie résiduelle de l’incinérateur Sita-Econotre de Bessières.
Désormais, pour faire pousser un kilo de tomates, il suffit de brûler 5 kilos de déchets ménagers !

Sur le papier le procédé est simple puisqu’il s’agit simplement de récupérer la chaleur fatale de l’incinérateur pour chauffer des serres. Il a pourtant fallu 7 ans pour que le projet voit le jour.

schema_cogeneration

Le procédé de cogéneration haute performance (CHP+ ®) mis au point par Suez Environnement permet d’accroître les performances énergétiques des unités de valorisation des déchets. Grâce au refroidissement et à la condensation des vapeurs, la chaleur est transportée, sous forme d’eau chaude à 48°C, de l’incinérateur vers des utilisateurs implantés dans un rayon de 2 kilomètres. L’énergie produite est évaluée par l’Ademe à 34 000 MWh par an.

tomate-serre

Les 10 hectares de serres de cultures maraîchères en cours d’implantation devraient produire 4000 tonnes de fruits et légumes par an, pour approvisionner principalement le Marché d’Intérêt National (MIN) de Toulouse.
Soutenu par le fonds chaleur, ce projet, qui permet d’économiser 2800 tonnes équivalent pétrole par an, et d’ainsi éviter l’émission de 6000 tonnes équivalent CO2 chaque année, représente aussi la création de plus d’une centaine d’emplois agricoles.
Selon Suez Environnement, le site de Bessières, sous réserve de terrains disponibles, pourrait accueillir jusqu’à 30 hectares de serres chauffées.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!