318984_kaolin

Combiner les énergies hydrauliques, solaires et éoliennes : tel est l’objectif de Tri’Nerzh, une société bretonne développée pour stocker sous forme d’eau l’électricité intermittente produite par une centrale solaire et une ferme éolienne dans le Finistère.

carrieres Berrien

Le site retenu pour construire ce démonstrateur qui repose sur une micro station de transfert d’énergie par pompage (micro STEP) est celui des carrières de kaolins de Berrien, dans les Monts d’Arrée, à l’est du parc Naturel régional d’Armorique. Ces carrières de 116 hectares, appartiennent au groupe Imerys qui envisage d’en arrêter prochainement l’exploitation.

Micro STEP Berrien

Conçu par la société lyonnaise UNIT-e (spécialiste de la petite hydroélectricité sous le nom d’Hydrowatt) ce projet permet de reconvertir une friche industrielle, en préservant l’emploi et en démontrant la pertinence du stockage par pompage pour les énergies renouvelables. Rappelons que c’est ce même procédé qui permet à l’île d’El Hierro d’assurer son autonomie énergétique !

SCHEMA STEP

Alimentée grâce aux EnR, lorsqu’il y a du soleil ou du vent, une centrale hydroélectrique réversible transfère l’eau d’un bassin inférieur à un bassin supérieur où elle est stockée. Il suffit ensuite de libérer l’eau stockée pour produire, par gravitation et grâce à la turbine hydroélectrique, de l’électricité à la demande. La puissance hydraulique du projet sera de 1,5 MW. Le parc éolien sera de 1,8 MW et la centrale solaire de 0,7 MW. Cette puissance installée permettra de délivrer au réseau, sur la base d’un turbinage quotidien de 11 heures, 6023 MWh, soit la consommation électrique de 2230 foyers (seuls 1766 ménages vivent sur la Communauté de Communes des Monts d’Arrée).

Production ENR BERRIEN

L’investissement total, de près de 6 millions d’euros
 bénéficie du soutien de l’ADEME et des pouvoirs publics dans le cadre du programme énergies décarbonnées des Investissements d’Avenirs. La SAS Eilañ, qui a déjà accompagné le parc éolien citoyen de Béganne, est associée, à hauteur de 30% avec la société UNIT-e dans le capital de la SAS Tri-Nerzh conçue pour porter le projet.

Plus de 26 mois de travaux seront nécessaires, la mise en service est prévue au 4ème trimestre 2019. Il s’inscrit également dans la cadre du pacte électrique breton (la région contribue au fonds Eilañ) signé en 2010 et dont une des priorités est le développement des énergies renouvelables.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!