parissmartcity2050

Voilà un architecte dans le vent. Le belge Vincent Callebaut bâtit dans le monde entier des villes éoliennes. Celles-ci ne se contentent pas d’utiliser l’énergie du vent mais semblent façonnées par elle.

Ce concepteur de cités durables fait plus qu’imaginer des villes, il réinvente nos modes de vie. Repéré à Shangaï, à l’exposition universelle de 2008 avec Dragonfly, un projet de ferme verticale pour Manhattan, c’est en Asie que ses premiers bâtiments sortent de terre.

flavoursorchard_pl10

Tous conjuguent agriculture urbaine et énergies renouvelables : la tour Agora Garden de Taipei, à Taïwan, hélicoïdale et photovoltaïque, Asian Cairns, à Shentzen en Chine, des empilements de galets à énergie positive ou encore les Flavours Orchard de Kunming, en Chine, un ensemble de 45 villas à éoliennes verticales qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

thegate

Inspiré par la nature et se réclamant du biomimétisme, Vincent Callebaut est bien décidé à séduire aussi l’occident. Après avoir dessiné, pour le Caire, en Egypte, un complexe résidentiel conçu autour des Malqaf, les systèmes de ventilation naturelle utilisés dans l’Egypte pharaonique, notre architecte-poète s’attaque à Paris.

parissmartcity2050_pl54

Son dernier projet consiste en huit tours à énergie positive pour combattre, d’ici 2050, le réchauffement climatique dans la ville qui va accueillir la COP21, à suivre ici.

Toutes les illustrations © Vincent Callebaut

Posts similaires:

Be Sociable, Share!