GinoriContiFoto1

Le 4 juillet 1904, en allumant symboliquement cinq ampoules avec une turbine à vapeur, le prince italien Piero Ginori Conti lançait la production d’électricité à partir de la géothermie. C’était en Toscane, à Larderello. L’année suivante, une machine de 20 kW alimente l’éclairage du village. En 1911, la Valle del Diavolo accueille la toute première centrale électrique géothermique expérimentale, avec deux groupes de 2 570 kW de puissance. Le site affiche aujourd’hui une puissance de 800 MW et couvre 30% des besoins électriques de la Toscane (avec une production de près de 5000 GWh, soit l’équivalent des besoins d’un million de foyers) !

Aujourd’hui, la chaleur de la terre (comme à Soultz-sous-forêts) ou des nappes d’eau souterraines (comme à Bouillante) est désormais exploitée dans le monde entier pour la production électrique.
Et la part de cette énergie renouvelable ne fait qu’augmenter. La puissance installée dans le monde a été multipliée par 3 depuis 1980, avoisinant désormais les 12 000 MW.

highlights48_WorldGeo

La géothermie joue un rôle essentiel dans certains pays comme l’Islande, où elle représente 29,7 % de l’électricité produite, le Salvador (26,5 %), le Kenya (18,3 %) ou les Philippines (14,4%). Cependant, elle ne représente qu’une très faible part dans la production mondiale (environ 1,5% en 2012).

Observ'ER 2013

Une récente étude du conseil européen de l’énergie géothermique (EGEC) note néanmoins un regain d’intérêt pour la production d’électricité à partir de cette énergie, qui représente, une production de 5,56 TWh par an pour 51 centrales installées dans l’Europe des 28. Huit nouvelles usines y ont été connectées en 2014.
Une santé plutôt rassurante pour une technologie née il y a plus d’un siècle et qui est toujours promise à un bel avenir !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!