AirHES_test

Andrew Kazantsev est russe, ingénieur et sans doute un peu poète. Et il a peut-être trouvé une source d’énergie inépuisable.
Son idée ? Récolter l’eau dans les nuages au moyen d’un filet suspendu à un dirigeable. Et profiter des 2000 mètres de chute pour transformer le précieux liquide en courant électrique grâce à une turbine au sol.

SCHEMA-AIRHES1

Baptisé AIR HES (pour Air HydroElectric Station), ce projet un peu fou associe des technologies éprouvées : des ballons captifs, tels les ballons de barrage largement utilisés pendant la deuxième Guerre Mondiale, des filets capteurs d’humidité, semblables à ceux employés au Chili, au Pérou ou en Namibie et de petites turbines hydroélectriques…
Leur combinaison a donné lieu au dépôt d’un brevet et notre ingénieux ingénieur a déjà procédé à des tests sur un modèle réduit. D’après ces tests, un filet de 10 mètres carrés permettrait de produire 200 watts et 1 000 litres d’eau par jour.

Convaincu qu’il détient la solution à deux problèmes essentiels pour l’humanité, à savoir l’accès à l’eau potable et à une énergie propre et illimité, Andrew Kazantsev a lancé une campagne de financement participatif. Vous pouvez soutenir son projet et même en devenir actionnaire à partir de 30 $ d’investissement. Il suffit de cliquer ici.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!