DCIM101GOPRO

Cultiver des algues au-dessus des autoroutes pour tirer profit des émissions de CO2. Voilà en quelques mots l’idée des Hollandais du Cloud Collective, une idée qu’ils ont pu tester à Genève, dans le cadre du festival Villes et Champs.

Algues geneve

Dans le quartier de Lancy, sur un viaduc surplombant un grand axe de circulation, nos Hollandais ont déployé un photobioréacteur : un tube transparent de 350 mètres dans lequel circulaient des Chlorella Sorokiniana, des algues vertes capable de profiter du soleil, mais aussi de la pollution pour croître.

Culture Urbaine – The Cloud Collective from The Cloud Collective on Vimeo.

Plus artistique que technologique, cette installation invite surtout à la réflexion et suggère des pistes d’expérimentation. De fait, dans son principe, le procédé n’est pas très éloigné de celui d’Ennesys.

habillageTour_vecto

Plus simple encore, pourquoi ne pas capturer le CO2 grâce à la biomasse qui peut à son tour, par la méthanisation par exemple, générer de l’énergie ?

Photobioreacteur

Le Cloud Collective nous invite surtout à garder les pieds sur terre… Et à prendre soin de notre terre.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!