Diester schema

Selon le cabinet d’étude néerlandais Ecofys, expert de l’énergie durable, l’union européenne sous-estime de 80% la performance des biocarburants en matière d’émissions de CO2.

En effet, la méthodologie adoptée par la Commission Européenne se contente de comparer l’intensité carbone des biocarburants et celle des énergies fossiles utilisées sur le marché européen. Elle néglige le fait qu’en l’absence de biocarburant, l’Union Européenne devrait avoir recours à des hydrocarbures de substitution, et en particuliers aux sables et aux schistes bitumeux. Le cabinet Ecofys propose donc d’évaluer l’amélioration induite par les biocarburants en matière d’émission de CO2, en les comparant non pas à l’ensemble des carburants fossiles, mais à ceux qui s’imposeraient sur le marché si la production de biocarburants ne devait plus augmenter.
Conclusion de l’étude d’Ecofys : les biocarburants contribuent durablement à la décarbonisation du secteur très polluant des transports.

L’étude est disponible ici en anglais. Une analyse rapide en français est consultable ici.

encart-co2

Notez enfin, que même avec une méthodologie discutable, les biocarburants tirent largement leur épingle du jeu. D’après les études menées par le cabinet PriceWaterhouseCoopers pour l’ADEME, le Diester réduit de 74% les émissions de gaz à effet de serre par rapport au gazole auquel il se substitue ! Pour en savoir plus, cliquez ici !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!