Hydroquest et CMN

Bonne nouvelle pour le port de Basse-Normandie. La société Hydroquest, dont nous avons évoqué ici les hydroliennes fluviales à axe vertical, s’associe avec Constructions mécaniques de Normandie (CMN) pour construire et installer au Raz Blanchard un parc de dix turbines de 1,3 MW. Baptisé Searius, ce projet s’inscrit dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt de l’Ademe pour lequel pas moins de quatre fermes hydroliennes devraient être installées.

hydroquest_2

Sur les rangs, Openhydro mais aussi Alstom avec une turbine de 1,4 MW.

tgl-tidal-1MW-turbine-lift

Cherbourg est appelé à devenir un véritable hub des énergies marines. Un nouveau quai est en phase de réalisation. « Cherbourg va être le premier port européen équipé de terre-plein et de quais capables d’accueillir les industriels de l’hydrolien », souligne Jean-Michel Sevin, directeur de Ports normands associés.

openhydro sur sa barge

Mais les voisins Bretons ne seront pas oubliés : « Nous allons poser deux machines au large de Paimpol dès 2015. Raccordées au réseau, les Bretons seront les premiers à utiliser de l’électricité produite par des courants marins », confirme Christophe Chabert, directeur d’Openhydro, filiale de DCNS, en partenariat avec EDF pour ce déploiement. Une première bien méritée : le projet est annoncé, et reporté, depuis 2004 !

En Normandie ou en Bretagne, à axe vertical ou horizontal, nous ne manquerons pas de vous tenir informés des développements de l’énergie des courants !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!