station_epuration_wantzenau

Strasbourg va être, en 2015, la première ville de France à injecter dans son réseau de gaz du biométhane issu des boues d’épuration. Pour cela, elle s’appuie sur sa station d’épuration, la station d’épuration de Strasbourg – La Wantzenau, la quatrième plus grande de France, dont la capacité de production de biométhane est estimée à plus de 1,6 millions de m3 par an à partir du biogaz issu des eaux usées de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Soit de quoi alimenter 5000 logements basse consommation.


Une première station d’épuration prête à… par leparisienAFP

Baptisé Biovalsan, ce projet pilote bénéficie d’un financement de plus de 2 millions d’euros par la Commission Européenne, via le programme Life+. D’un coût total de près de 7 millions d’euros (dont 4 millions d’investissement) Biovalsan associe la Communauté urbaine de Strasbourg, à la pointe de la transition énergétique, Réseau GDS, Lyonnaise des Eaux et Degrémont Services.

ob_a01172_biovalsan

Biovalsan comporte un important volet scientifique, qui a permis de déterminer la technique de purification du biogaz la plus pertinente (un procédé de filtration membranaire mis au point par les allemands de Eisenmann) mais aussi d’évaluer les enjeux sanitaires liés à l’utilisation domestique du biométhane. Les laboratoires Eurofins Expertises Environnementales et SGS Multi-lab se chargent des analyses.

Schema-de-principe-de-la-future-unite-de-purification-de-Biovalsan

« Depuis le 26 juin 2014, un arrêté ministériel autorise l’injection de biométhane dans le réseau de gaz. Il nous a fallut attendre ce feu vert administratif pour lancer les travaux et commander les machines » explique Fréderic Pierre, responsable du projet Biovalsan. Les travaux vont bon train, les canalisations sont en train d’être posées.
Les premiers m3 de gaz sont attendus dans le réseau urbain en septembre 2015.

Des eaux usées à l’énergie en 5 étapes from Réseau GDS on Vimeo.

Pour Olivier BITZ, Président de Réseau GDS, « Biovalsan est un projet emblématique et structurant. Il constitue l’un des piliers du Pôle de l’Energie Publique de Strasbourg, lancé en 2013 pour porter la stratégie de transition énergétique de notre territoire. Aujourd’hui, nous lançons une nouvelle filière de l’énergie renouvelable, avec la meilleure équation énergétique qui soit : production locale 100% verte à partir d’une source inépuisable, transportée sans camion, et sans aucune perte dans nos réseaux, le tout dans une vraie logique de circuit court. C’est la preuve que la transition énergétique sera locale ou ne sera pas ».

DSC_4913

Autres avantages: Biovalsan va permettre de faire baisser de 2/3 les émissions de CO2 de la station d’épuration de Strasbourg – La Wantzenau. Et fera de Strasbourg une des villes les plus « vertes » de France. Enfin, l’injection du biométhane dans le réseau urbain offre un rendement nettement supérieur que la cogénération puisque la totalité de l’énergie est récupérée (contre 85% au mieux dans le cas de la cogénération). Enfin la conversion du biogaz en biométhane produit un flux gazeux, le CO2 biogènique, qu’il est possible de valoriser.

La première strasbourgeoise suscite déjà l’intérêt d’autres collectivités : Grenoble conduit un projet similaire, avec une injection sur le réseau prévue en 2016. Angers et Bordeaux seraient aussi sur les rangs…
Bel exemple d’économie circulaire : les habitants des villes vont désormais pouvoir cuisiner ou se chauffer (ou même rouler au GNV) grâce au traitement de leurs eaux usées !

Mise à jour : Le 8 septembre 2015 à 11h00, les premiers m3 de biométhane produits à partir des eaux usées de l’Eurométropole de Strasbourg ont été injectés dans le réseau local de gaz naturel.

Posts similaires:

  • Strasbourg : la mutation énergétique
    Sujets traités > Andrée Buchmann, biométhane, CUS, énergie positive, géothermie profonde, incinération, ordures ménagères, Rohrschollen, Roquette Frères, station d’épuration, Strasbourg, Trautmann

  • Saint-Chamond, le chauffage par les boues
    Sujets traités > boues, incinération, Jean-Yves Knecht, Maladière, réseau de chaleur, Saint Etienne, Saint Julien, Saint-Chamont, SIEL, station d’épuration

  • Précieuses eaux usées de Tours
    Sujets traités > biométhane, Dalkia, Dalkia Biogaz, eaux usées, Guy Rider, La Grange David, ONU-Eau, Tours

Be Sociable, Share!