CHALLENGER

Pour son siège, baptisé Challenger, Bouygues Construction, le géant du bâtiment, se devait d’être exemplaire. La rénovation énérgétique du site de Guyancourt, dans les Yvelines, doit servir les ambitions du groupe : « être un leader dans le domaine de la construction durable, aussi bien pour les bâtiments neufs que pour les bâtiments à rénover » comme l’affirme Yves Gabriel, Président-directeur général de Bouygues Construction.

challenovaerien000220e4518

Du coup, ce bâtiment bénéficie d’une triple certification HQE, Leed et Breeam : en clair ce qui se fait de mieux en terme d’excellence environnementale. A titre d’exemple : le site dispose de sa propre station de phyto-épuration pour le traitement, par l’action des plantes, de ses eaux usées et pluviales. Il a constitué ainsi une zone humide labelisée Jardin de Noé en raison de son impact favorable sur la biodiversité !

Boucle_thermique_mode_froid_c_Alto

Challenger se chauffe en utilisant la géothermie (75 sondes) et l’énergie solaire à la fois thermique et photovoltaïque. Il s’appuie pour cela sur 300 m2 de panneaux DualSun, une technologie solaire hybride qui tire partie de la chaleur dégagée par les cellules photovoltaïque pour la production d’eau chaude sanitaire. Auxquels il convient d’ajouter 25 000 m2 de panneaux photovoltaïques capables de générer plus de 2 500 Mwh d’électricité par an, destinés à être consommés sur place, seul le surplus étant revendu à EDF.

Installation-DualSun-chez-Challenger-1024x768

Avec cette rénovation, le bâtiment, construit en 1988, a divisé par 10 sa consommation d’énergie primaire (passant de 310 kWhep/m²/an i à 31 kWhep/m²/an) et réduit de 60% sa consommation d’eau !

Livré fin septembre 2014, le siège qui abrite quelques 3 400 salariés a accueilli le 7 octobre 2014 un Campus Innovation : l’occasion, dans cet écrin technologique, de mettre en valeur les acteurs de la construction durable.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!