La-boulangerie-du-Quessoy

A 50 ans Philippe Rouxel décide changer de vie. Il quitte ses habits d’aide-soignant auprès de personnes handicapées pour revêtir, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, la tenue blanche du boulanger.
Pour sa nouvelle passion, il opte, tradition oblige, pour un four à bois. Et comme il a la fibre éco-citoyenne, il a conçu un système ingénieux pour récupérer la chaleur de son four pour sa production d’eau chaude.

enfourner-le-pain-

« Pour fabriquer mon four à bois, j’ai examiné de nombreux fours anciens, et en ai même demonté quelques-uns », explique Philippe Rouxel. « Dans l’un d’eux, j’ai découvert une citerne d’eau, posée sur la voûte, qui alimentait un petit lavabo en eau chaude à partir de la chaleur résiduelle du four. Cela m’a donné l’idée de récupérer moi aussi cette chaleur », poursuit notre artisan boulanger éco-responsable.

IMG_0591

Avec un ami plombier, il a donc déployé 100 mètres de tuyaux en cuivre pour former un serpentin dans la voûte du four. Enfoui dans le sable, ce serpentin est recouvert de briques. Il apporte ses calories à un second réseau de tubes de cuivre raccordé à un ballon de 200 litres, comme dans un système solaire thermique.

Photo-010

Aujourd’hui, la production d’eau chaude alimente simplement les éviers et les sanitaires de la boulangerie. «Mais comme la production est importante, nous allons sans doute raccorder l’appartement au-dessus de la boulangerie, où loge mon fils », envisage Philippe Rouxel.

Four-pain-en-action-

Si vous passez par Le Quessoy, au sud de Saint-Brieuc, en Bretagne, ne manquez pas sa boulangerie écologique. Non content de chauffer son eau grâce à son pain, notre boulanger le cuit avec du bois issu de la scierie locale. Une cuisson qui allie savoir-faire traditionnel et développement durable, avec une touche d’originalité en plus.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!