école Calvisson6

En ce jour de rentrée des classes, partons pour le Gard, à Calvisson, à l’école élémentaire Roger-Leenhardt dont la toiture est couverte de 245 m2 de panneaux solaires.
Ce n’est pas le premier établissement a être aménagé de la sorte (l’année dernière nous vous avions présenté un lycée à énergie positive) mais ce qui est tout à fait particulier dans cet établissement, c’est que l’installation a été financée par les citoyens eux-mêmes.

toituremagasinbio1

«En 2007, nous étions quelques uns à vouloir installer chez nous des panneaux » se souvient Patricia Delhon. «Nous avons fini par créer, en 2009, une coopérative citoyenne (ENERCOSO), pour permettre à tous, même à ceux qui n’étaient pas propriétaire d’une toiture bien exposée, de participer à un projet collectif. Notre premier chantier a été l’installation de 100 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit du magasin d’alimentation biologique de Sommières. Une initiative soutenue par le Centre d’initiative pour valoriser l’agriculture et le milieu rural (CIVAM) du Gard», détaille-t-elle.

Panneau-daffichage

Le fonctionnement est le suivant : chaque sociétaire représente une voix, quelle que soit la hauteur de son investissement. « Le principe initial était de montrer aux pouvoirs publics que c’était rentable et intéressant de produire localement de l’énergie » explique Patricia. La soixantaine de membres de la société coopérative par actions simplifiée finissent par remporter l’adhésion de la Communauté de communes du pays de Sommières qui leur loue pour une somme modique (500 € par an) le toit de l’école primaire de Calvisson, charge à la coopérative de le restaurer (il a été endommagé par une tempête en 2012) et de l’équiper de panneaux solaires.

le-nouveau-toit-avec-a-droite-le-local-avec-les-onduleurs

Le chantier est mené pendant l’été 2013 pour un coût de 100 000 € entièrement supporté par les membres de la coopératives qui achètent des actions de 100 €. La production électrique, de l’ordre de 43 000 kW/an est revendue à EDF à 18,5 centimes du kWh, ce qui représente environ 8 500 € par an pour la coopérative.
Solidaire cette installation est aussi pédagogique. La coopérative entend bien s’appuyer sur cette installation pour expliquer aux jeunes élèves toutes les vertus des énergies renouvelables.
En 2015, Energies coopératives du Sommièrois envisage, si les fluctuations des tarifs de rachat et les aléas du marché du solaire le permettent, la pose de panneaux sur un local de conservation et de vente de légumes dans une commune voisine…

Posts similaires:

  • Centrale solaire sur silo
    Sujets traités > CAM Energie, coopérative, Crédit Agricole, EDF ENR Solaire, Euralis, Gleize Energie, Rabastens-de-Bigorre, silo

  • La grotte solaire
    Sujets traités > éclairage solaire, fibre optique, Gard, Grotte de la Salamandre, photovoltaïque

  • La coopérative multi-énergies vertes
    Sujets traités > Bois énergie Lot, Fermes de Figeac, Lot, parc éolien de la Luzette, Scierie Lafargue, Ségala agriculture et énergie solaire

Be Sociable, Share!