eolienne-GV

La société française Vertéole, dont nous avons parlé ici, ne fabrique pas simplement des éoliennes pour les bords d’autoroutes.
Cette société spécialiste de l’autoconsommation développe aussi des turbines poétiques à l’esthétique surprenante.

Ainsi la GV, une éolienne destinée aux particuliers, se présente sous la forme d’une boule de 4,5 mètres de diamètre perchée sur un mât de 4 mètres, telle une tulipe, un champignon géant, un arbre, une sucette ou ce qu’il vous plaît d’imaginer. A axe vertical, elle est totalement silencieuse, et fonctionne même avec des vents faibles.

Conçu pour puiser l’eau potable dans un forage à cent mètres sous terre au Château des Tourillons d’Arbois, dans le Jura, le modèle ADN est une véritable œuvre d’art. Cette éolienne tient en effet davantage de la sculpture que de la turbine. D’autres ADN, au design légèrement différent et reconnaissables à leur double hélice, sont actuellement en production. Mais il s’agit à chaque fois de pièces uniques et numérotées.

Verteole-ADN-a

Patrick Chevallier, le président directeur général de Vertéole, reste discret sur les prix (« quelques dizaines de milliers d’euros ») et sur les performances (« nous n’avons pas encore tous les retours de nos clients sur le comportement réel de leurs machines »). Mais quand on aime on ne compte pas !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!