JdelPozo1

Utiliser l’eau des nappes pour se chauffer : c’est l’aquathermie ou la géothermie basse température. Nous vous avions présenté il y a peu cette technologie utilisée par la Maison de la radio pour sa rénovation énergétique. Découvrez aujourd’hui comment des particuliers peuvent se l’approprier.

Maison del Pozo

Jacques del Pozo habite une jolie maison ancienne au Vésinet, dans les Yvelines. « Avec 240 m2 mal isolés à chauffer ma facture de fioul s’élevait à 7000 € par an. En tant que paysagiste, je suis sensible aux questions d’environnement et aux énergies renouvelables. J’ai donc cherché sur un internet une solution alternative de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Je suis tombé sur le site Aquathermie.fr et j’ai réalisé que son fondateur, Xavier Lacroix, habitait à deux pas de chez moi. Je suis allé voir son installation, dans une maison similaire à la mienne et on s’est assez vite compris ».

schema aquathermie.fr

En l’espace de trois semaines le chantier a été bouclé. Jacques del Pozo avait l’immense avantage de disposer déjà, dans son jardin, d’un captage d’eau à 23 mètres de profondeur. « Ça a permis de diviser par deux la note des travaux » indique-t-il tout en soulignant : « le coût du forage dépend de sa profondeur qui dépend elle même de la hauteur de la nappe phréatique. On peut avoir la nappe à 15 mètres comme à 100 mètres suivant la localisation du forage. Il faut aussi une température constante de l’eau que l’on trouve dans une nappe et non dans une source, un puits etc. Par ailleurs, le coût du forage peut être amorti par d’autres utilisations que l’aquathermie: arrosage du jardin, sanitaires, piscine… ». Jacques a dépensé environ 12 000 € HT pour l’ensemble de l’installation, tout en conservant, en secours, sa vieille chaudière trentenaire.

faisanderie le Vesinet

L’utilisation de l’aquathermie, c’est à dire d’une pompe à chaleur alimentée par les calories de la nappe phréatique, lui a permis d’économiser 5000 € par an. Trois ans après les travaux, il se félicite encore de son choix : « En deux ans c’était amorti. Un retour sur investissement exceptionnel, dû à mon forage existant mais aussi aux crédits d’impôts en vigueur ».

Outre son intérêt économique, l’aquathermie, qui nécessite des forages peu profonds, n’exige pas beaucoup de surface de terrain et convient parfaitement à l’habitat ancien puisqu’on peut conserver les radiateurs et le circuit de chauffage.

Aujourd’hui la maison de M. del Pozo est devenue un logement économe en énergie et n’émet plus de CO2. Elle fait du bien à l’environnement et aux économies de son propriétaire !

Attention, pour bénéficier de cette solution il est nécessaire de disposer sous son terrain d’une nappe souterraine ! Cliquez ici pour vérifier.

Crédits photos : en Une, © J. del Pozo, toutes les autres © Aquathermie

Posts similaires:

Be Sociable, Share!