Boiling lake

Connaissez-vous la Dominique ? Cette petite ile du Commonwealth, à mi-chemin entre la Guadeloupe et la Martinique possède un potentiel géothermique digne de l’Islande. En témoignent ses volcans en activité, son lac en ébullition et sa vallée de la désolation où abondent les sources d’eau chaude et les fumerolles.

Au-delà de son intérêt touristique ce patrimoine est un véritable trésor. Dès les années 80, les travaux exploratoires menés par le BRGM ont permis de déterminer que les eaux souterraines à 250° C pouvaient permettre de générer suffisamment d’électricité pour couvrir la totalité des besoins de la Dominique et même en exporter dans les deux départements voisins. Si vous avez du mal à comprendre comment on génère de l’électricité à partir d’eau chaude, découvrez Bouillante en Guadeloupe.

Projet-interconnexion-electrique-inter-iles_2

Des câbles sous-marins de 30 km de long alimenteraient ainsi Martinique et Guadeloupe, à hauteur de 80 MWe, sur un potentiel évalué à 130 MWe.
Science fiction ? Loin de là. Les forages exploratoires ont été réalisés en 2011-2012, et en 2013 les premiers forages de production ont été effectués.

Geothermal_640-629x419

Vu l’exceptionnelle rentabilité de l’opération pour l’île qui va ainsi couvrir 100% de sa production électrique et devenir fournisseur pour ses voisins, on peut penser que les travaux vont être rondement menés ! « On peut imaginer l’opération réalisée d’ici 5 ans » estime Cécile Chéry du BRGM.
L’abandon d’EDF, un des partenaires de cette opération a fait un instant redouter le pire. Mais en mars dernier on apprenait que GDF SUEZ avait repris le flambeau et remis l’opération sur des rails.

Pour en savoir plus, un article des Echos

Posts similaires:

Be Sociable, Share!