H60 B5 - 0030

Paul Benoît, polytechnicien et ingénieur en informatique a inventé le chauffage numérique. Son idée a la simplicité des coups de génie : utiliser la chaleur fatale des microprocesseurs pour le chauffage individuel.

Elle est née dans sa chambre à coucher, en 2003. « En essayant de rendre silencieux mes ordinateurs, j’ai réalisé qu’ils pouvaient me servir de chauffage » raconte l’ingénieur. Il lui aura fallu onze ans pour passer de l’intuition à la réalisation. Désormais avec sa société Qarnot Computing (dont le nom rend hommage au père de la thermodynamique, Sadi Carnot), il vend du temps de calcul aux entreprises et industries, un calcul effectué, via internet, sur des processeurs intégrés à des radiateurs muraux, disposés dans des immeubles de logement ou des écoles. Et propose une énergie de chauffage gratuite.

NEG0397

« Nous avons pour l’instant équipé deux sites pilotes à Paris, l’école Telecom Paris Tech, dans le 13ème arrondissement et un immeuble de logements sociaux géré par la RIVP dans le 15ème. Les radiateurs y font des calculs de risque pour les banques et l’assurance, tournent pour de l’animation 3D, et contribuent à la recherche scientifique » explique Paul Benoît. Sur chaque radiateur, un thermostat permet à l’habitant de régler la température en modulant la puissance de calcul. Plus celle-ci est élevée, plus le radiateur chauffe. En été, dans l’habitat, le radiateur n’offre plus qu’une puissance équivalente à un simple ordinateur portable, contre l’équivalent de 4 gros ordinateurs de bureaux pendant l’hiver. Le bruit en moins bien sûr, puisque le dispositif ne comporte aucune pièce mobile, ni bien entendu, de ventilateur.

Paul Benoît pourrait se contenter de vendre du calcul aux uns pour offrir un chauffage gratuit aux autres. Après tout, il résout de la sorte les problèmes de gestion de la chaleur fatale des supercalculateurs, en apportant une solution écologique à l’énergie domestique tout en mutualisant l’électricité avec un double usage : le calcul et le chauffage, et en introduisant une véritable rupture dans l’univers en plein essor des Data Centers. Mais le polytechnicien ne compte pas s’arrêter là. « Nos radiateurs intelligents ont aussi un rôle à jouer dans la maison domotique de demain. Ils peuvent être le lien entre les objets connectés. Toutes sortes d’usages sont imaginables : détecteurs de fumées, d’incendie, télésurveillance… » se prend à rêver l’ingénieur.

qrad_blanc

Mais pour l’heure, il garde les pieds sur terre et refuse de s’emballer. « Nous sommes en train d’affiner notre modèle économique » précise-t-il. Pour cause de renouvellement des micro-processeurs tous les trois ans, afin d’offrir la meilleure puissance de calcul possible, les radiateurs seront loués aux clients (à l’instar des box internet) : mais leur énergie sera gratuite. Une technologie dont l’essor devrait suivre en France, le déploiement de la fibre optique… Bref, le chauffage gratuit c’est pour demain !

Cliquez ici pour être certain d’avoir tout compris.

Crédit photos : Tous les visuels © Qarnot Computing, sauf la deuxième photo (chambre d’enfant) © Thierry Mercier.

Posts similaires:

Be Sociable, Share!