volcano HAWAII

Hawaï est, du point de vue énergétique, le plus mal loti des Etats américains. L’électricité y est la plus chère et 94% de l’énergie est importée ! Pourtant l’ile ne manque pas de ressources et pourrait aisément se tourner vers les énergies renouvelables : le vent y souffle, le soleil y brille et les vagues de la patrie du surf y ont une puissance largement reconnue. Pourtant la solution est peut-être ailleurs, du côté des volcans et de la géothermie. D’autant que l’archipel compte produire 40% de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2030…

puna-geothermal-venture

Sur la plus grande île de l’archipel, à Puna, 20% de la consommation d’électricité est issue de l’usine géothermique. Mais le potentiel est bien plus important. D’autres iles, comme Maui ou Oahu sont actuellement sous la loupe des spécialistes de l’Université d’Hawaï qui évaluent les ressources cachées sous les caldeiras des anciens volcans. Un câble sous-marin pour interconnecter les îles est aussi à l’étude…

Plus inattendu, l’intérêt manifesté par les maoris de Nouvelle Zélande pour les gisements géothermiques des polynésiens d’Amérique.

pele-honua-mea-pele-of-the-sacred-earth1

En effet, ces lointains cousins qui ont su tirer partie de l’énergie des sous-sols veulent maintenant convaincre les hawaïens de faire de même. C’est du moins l’axe de communication emprunté par IDG pour lever les réticences. La société hawaïenne joue sur la fibre polynésienne et fait venir des représentants de communautés maories de Nouvelle Zélande pour apporter la bonne parole.

Pélé, la déesse hawaïenne du feu n’a plus qu’à se laisser séduire par Mahuika, son homologue maorie !

Posts similaires:

Be Sociable, Share!